Les stratagèmes européens et internationaux

Ce que nous subissons comme changements et autres réformes dans l’Enseignement supérieur et la Recherche en France est aussi parfois une simple application de décisions prises au niveau de l’Union Européenne, de la CEE, de l’OCDE, ...
Au niveau européen, le processus de Bologne et la stratégie de Lisbonne définissent un cadre commun aux 27 et sont à la source de beaucoup de politiques nationales dont celle de la France.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 20 mai 2012
par  antonin

Universités  : quel bilan du processus de Bologne  ?

Rappel des faits - Élaboré en juin 1999, et signé depuis par quarante-sept pays, le processus de Bologne vise à unifier les systèmes d’enseignement supérieur européen. Depuis une dizaine d’années, il a surtout, sous couvert d’harmonisation et de mobilité des étudiants, entraîné 
la mise en place de réformes à visée néolibérale, dénoncées par une bonne partie de la communauté universitaire.

mercredi 12 octobre 2011
par  antonin

EUROPE : New continental higher education strategy

The European Union’s 4,000 universities and other tertiary institutions are not doing enough to help create jobs and economic growth, and their ability to contribute to prosperity remains underexploited, the European Commission says in its new higher education strategy.

mercredi 14 septembre 2011
par  JonL

Pourquoi la jeunesse aux Etats-Unis ne se révolte pas : les gouvernements successifs, aux ordres du Capital, y ont veillé

Une description des moyens mis en place aux États-Unis pour casser l’esprit de révolte des jeunes.

jeudi 19 mai 2011
par  antonin

Ellen Hazelkorn met en garde les gouvernements contre l’obsession des classements

« Les gouvernements devraient arrêter d’être obscédés par les rankings globaux » a mis en garde Ellen Hazelkorn, vice-présidente à l’Institut de technologie de Dublin, dans son discours d’inauguration du forum mondial de l’UNESCO consacré aux classements, le 16 mai 2011 à Paris.

jeudi 21 avril 2011
par  antonin

Conférence de l’EUA : l’attraction des talents au coeur des débats

Comment continuer à attirer et former les talents de demain dans un monde marqué par la globalisation ? Réunie à l’université d’Aarhus au Danemark du 13 au 15 avril à l’occasion de sa conférence annuelle, l’Association des universités européennes (EUA) a tenté de répondre à cette question hautement stratégique. Extraits des échanges.

vendredi 4 mars 2011
par  antonin

New EUA report outlines steps to ensure financial sustainability of European higher education

The European University Association (EUA) published the 22nd February a comprehensive new report on the financial sustainability of European universities. This report underlines that universities need both sufficient resources, and a long-term planning horizon to invest in their future academic and research activities, and thus to continue fulfilling their role in society. EUA believes that future financial sustainability depends on reliable, sufficient public funding, and on the autonomy and support necessary to explore successfully complementary funding options.

lundi 7 février 2011
par  antonin

L’Europe à la traîne

Tandis que les objectifs de Lisbonne en matière d’innovation ont été reportés à 2020, les grandes universités européennes estiment que les fonds de la recherche sont bien trop dépendants du secteur public.

vendredi 21 janvier 2011
par  antonin

Les universités européennes au régime sec

La crise économique et la lutte contre les déficits budgétaires contraignent la plupart des universités européennes à se serrer la ceinture. A l’exception notable des facs françaises et allemandes.

Thursday 4 November 2010
by  antonin

Beware of ministers bearing gifts labelled ’made in Bologna’

Process served as ’Trojan Horse’ for wider reforms, rectors hear. Hannah Fearn reports from Palermo

vendredi 23 juillet 2010
par  antonin

Où vont les milliards de l’innovation ?

Dans le cadre de la stratégie UE 2020, l’UE a décidé de consacrer plus de 6 milliards d’euros à la recherche. Une manne qui bénéficiera surtout aux grandes entreprises et dont les résultats ne seront pas connus avant longtemps, analyse un universitaire néerlandais.

Agenda

<<

2014

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Geneviève Fioraso lance à Grenoble ses premières initiatives

mercredi 23 mai 2012

C’est aux terres grenobloises que Geneviève Fioraso, nouvelle ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a réservé hier [22 mai 2012] sa première sortie officielle en région. Là même où elle a tissé, durant des années, les mailles de l’écosystème innovant grenoblois. (...)

[Extrait] Résoudre la précarité des techniciens de laboratoire

« Malgré le contexte budgétaire difficile, il faut trouver une solution à la situation précaire de certains personnels de techniciens dont l’expertise est indispensable à leur laboratoire. »

Sur le Web : Source : Le Dauphiné

EU: Presidency seeks to expand Erasmus

Tuesday 6 September 2011

UWN | 04 September 2011 | Issue: 187 | Brendan O’Malley

The Polish presidency of the European Union is planning to expand the Erasmus student and staff exchange programme to non-EU countries on its eastern and southern borders.

Barbara Kudrycka, the Polish Minister for Higher Education, said on Tuesday: "We would very much like to see a widening of the Erasmus-scheme to non-EU countries, not only our Eastern neighbors but also for example the ones in the southern neighbourhood. In my view, the best diplomats for countries are students and scientists."

She was speaking at the 22nd European Students’ Convention in the Polish city of Lazy on Tuesday, a four-day event organised by the European Students Union, the umbrella organisation of 45 national unions of students from 38 European countries.

Kudrycka has previously called for all students from Eastern Partnership countries - Armenia, Azerbaijan, Belarus, Georgia, Moldova and Ukraine - to be given the opportunity of studying in EU countries. (...)

La belle perle de Wauquiez

lundi 4 juillet 2011

Wauquiez démarre fort au MESR : la hausse du ticket du CROUS (écrasant le vote du CNESER) et seuls 3 lauréats aux IdEX. Une belle perle au passage lors d’une interview par Philippe Jacquet du Monde :

"Les investissements d’avenir doivent permettre d’aider QUELQUES-UN de nos pôles universitaires à affronter le XXIe siècle et les grandes universités mondiales"

Les autres se débrouilleront seuls ! Plusieurs universités sont déjà dans le rouge malgré la pluie de milliards !

Sur le Web : Lire sur Le Monde

Baroin rabote les opérateurs publics

lundi 13 décembre 2010

Interview de François Baroin, ministre du Budget, par le JDD, 12 décembre 2010

JDD : Le Parlement adoptera cette semaine le budget de l’État pour 2011. Vous devez maintenant mettre en œuvre la rigueur. Quelles seront vos premières décisions ?
Baroin : « Il est très important que l’État commence par montrer l’exemple lui-même. Nous avons engagé la réduction de son train de vie. Je réunis demain les directeurs des 497 opérateurs publics [Pôle emploi, Office national des forêts, Commissariat à l’énergie atomique, musée du Louvre, Météo France…] hors universités, qui doivent pour la première fois en 2011 appliquer les mêmes règles de gestion que l’État. Dès l’an prochain, un départ à la retraite sur deux ne sera pas remplacé. Je propose que leur parc de 17.000 automobiles soit réduit de près de 3.000 véhicules, que leurs achats de fournitures soient progressivement diminués de 10% et que leurs superficies immobilières soient ramenées à 12 m² par agent. Nous leur interdirons par ailleurs de recourir à tout endettement. La rémunération au mérite de leurs dirigeants devra aussi être étendue à toute l’équipe de direction. »

Les laboratoires de recherche "hors universités" devront donc être touchés par la rigueur (CNRS, INSERM, CEA, ...). Ce n’est plus toute l’ESR qui est épargnée par les baisse de budgets mais seulement l’Université.

L’Élysée veut "réduire" les organismes de recherche

jeudi 9 décembre 2010

[Science² |09/12/2010]

Arnold Munnich, le conseiller en sciences de la santé de Nicolas Sarkozy relance l’offensive de l’Élysée contre la recherche publique. Il vient de déclarer,que les organismes de recherche allaient subir « une réduction de leur voilure » et laisser la place aux universités pour conduire la recherche.

Pour ce qui est de réduire la voilure, on sait déjà qu’en 2011 le CNRS va diminuer les dotations aux laboratoires de 11% et sabrer 25 millions d’euros dans les budgets des gros équipements.

(...)

Soutenir par un don