Action "Fiches CRAC"

Action "fiche CRAC" pour les chercheurs CNRS et leurs soutiens

  • Pour les chercheurs CNRS souhaitant utiliser le compte-rendu annuel d’activité comme moyen d’exprimer leur désaccord avec la réforme en cours, il est proposé 1) de ne pas rendre la fiche ; 2) de signer la lettre adressée à la présidence et à la direction du CNRS. La signature doit comporter le prénom et le nom du chercheur, ainsi que sa discipline et son appartenance au CNRS dans le message d’accompagnement, sans entrer dans les détails de laboratoire et de grades, pour seulement mettre en valeur le collectif scientifique en son entier (exemple : Martine BERUAL, physicienne, CNRS)

Les lettres seront envoyées, par courrier postal, le 18 décembre à la direction et à la présidence du CNRS, avec pour seules signatures celles des chercheurs (et autres personnels de la recherche) ayant apposé la leur.

Vous serez tenus informés du suivi de cette action en prenant soin de laisser votre e-mail ici (ou sur la page d’accueil au niveau de l’inscription à la « lettre d’information »). Vous recevrez un e-mail de confirmation qui vous permettra de vous inscrire à la lettre d’information correspondante à la lettre que vous avez signée.

Merci à vous : le succès de cette action dépend de chacun de nous.

Christine Chivallon,
Géographe, CNRS-CEAN

Michel Lavaud,
Physicien, CNRS

Claire Waelbroeck,
Climatologue, CNRS

(Merci au collectif PAPERA d’avoir dans l’urgence conçu la logistique de cette action et de l’avoir hébergée le temps de son déroulement)

La pétition dans les médias :


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 14 décembre 2008
par  antonin

Fiches CRAC : chercheurs CNRS refusant de les remettre

Pour les chercheurs CNRS souhaitant utiliser le compte-rendu annuel d’activité comme moyen d’exprimer leur désaccord avec la réforme en cours, il est proposé 1) de ne pas rendre la fiche ; 2) de signer la lettre adressée à la présidence et à la direction du CNRS.

dimanche 14 décembre 2008
par  antonin

Fiches CRAC : chercheurs CNRS solidaires du refus de leurs collègues

Ceux qui ont déjà validé leur fiche CRAC peuvent aussi signer une lettre quasi identique de solidarité et selon les mêmes modalités de signature

dimanche 14 décembre 2008
par  antonin

Fiches CRAC : soutien de tout personnel de recherche à l’action de refus des chercheurs CNRS

Pour tout autre personnel de recherche du CNRS ou de tout autre institut ou institution, non concerné par la fiche CRAC ou tout autre personne : une signature de soutien est possible !

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Agenda

<<

2015

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2324252627281
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Nouvelles de la mobilisation des vacataires de Lyon 2

vendredi 6 mars

[Le Progrès, 04 mars 2015, M.F.] (...) Selon Jean-François Goux, vice-président aux finances, il ne reste plus que 11 contrats non signés et ils le seront au plus tard ce vendredi. Sur ce volet, la situation des enseignants vacataires s’améliore mais ceux-ci réclament aussi de meilleures conditions de travail, notamment des TD moins chargés, ainsi que l’exonération de leurs frais d’inscription en tant qu’étudiants. Ils maintiennent la pression en refusant de transmettre les notes des étudiants à l’administration. Selon un vacataire, une cinquantaine de vacataires suit cette consigne. Jean-François Goux ramène ce chiffre à une dizaine, tout en admettant qu’il ne parvient pas à obtenir des données précises auprès des composantes les plus mobilisées. En ce qui concerne l’exonération, impossible de prendre une décision seulement à Lyon 2, répond-il en substance. Cela s’inscrit dans une politique de site, et doit être commun au sein de l’université de Lyon. D’après une enseignante vacataire, les jurys sont aussi suspendus dans quatre composantes : sociologie, anthropologie, sciences politiques, économie. Il s’agit d’un soutien politique à nos revendications » affirme-t-elle. Après le rassemblement du matin, une assemblée générale est prévue au sein de la grande université lettres et sciences humaines.

Retenues de notes à Paris Sud

samedi 14 février

Les enseignants de biologie de l’Université Paris Sud ont décider en signe de protestation de procéder à une retenue des notes des examens. Depuis la semaine dernière, il y a eu deux assemblées générales qui ont réunies 250 puis 350 personnes (pas seulement en biologie mais majoritairement). Les étudiants et les personnels (2/3 vs 1/3) mobilisés ont ensuite interpeller directement le président sur la mise en place d’un budget d’austérité sur Paris Sud. En effet, même à Paris Sud qui a un budget moins serré que d’autres universités, la situation s’aggrave d’année en année. La mesure "phare" de l’année étant la suppression de tous les ATER (Attachés Temporaire d’Enseignement et de Recherche).

La mobilisation continue et l’AG du 12 février a proposé un évènement parisien pour la première semaine du mars auquel d’autres universités pourraient se joindre...

Lyon 2 : les enseignants vacataires poursuivent la grève

jeudi 12 février

Lors de l’Assemblée générale de ce mercredi, les vacataires de Lyon 2 ont décidé de reconduire leur grève jusqu’au vendredi 13 février inclus. Il faut dire que les grévistes avaient fait part de leurs revendications (pas de contrat, ni de rémunération pour certains vacataires depuis la rentrée de septembre) à la présidence de l’Université et que la réponse avait été jugée « insatisfaisante ». « La présidence esquive ses responsabilités en rejetant la faute à des niveaux administratifs inférieurs ou supérieurs sans assumer ses choix politiques budgétaires », dénonce le collectif des vacataires de Lyon 2. Au-delà de ce constat général, une réponse détaillée sera apportée collectivement à la direction des ressources humaines ce jeudi à 10h.
[Lyon Mag, 04/02/2015]

Sur le Web : Lire sur Lyon Mag

Lyon 2 : les enseignants vacataires manifestent

vendredi 30 janvier

Les enseignants vacataires manifestaient ce jeudi devant l’université Lyon 2. - Par Janloup Bernard, 30/01/2015

Une centaine d’enseignants vacataires de l’UFR ASSP (Anthropologie, Sociologie et Science Politique) de l’université Lyon 2 se sont réunis ce jeudi matin, à l’initiative des vacataires du département de science politique, sur le campus des quais du Rhône, devant les bureaux de la direction des ressources humaines. Beaucoup sont doctorants, animent des travaux dirigés depuis le premier semestre, ont payé leurs frais d’inscription à l’université, mais n’ont toujours pas de contrat de travail. Pis, ils attendent leur paye depuis des mois.

Leur entrée sur le campus a d’abord été empêchée par le dispositif Vigipirate. Ils ont demandé à voir M. Jean-Luc Mayaud, président de l’université, en vain. Réunis dans la cour principale, le quadrilatère Claude-Bernard, ils ont été entendus par des membres de l’administration avant de se disperser aux alentours de midi.

Sur le Web : Lire sur Lyon Capital

Appel à la grève le 15 mai à Paris 8 : Motion de l’assemblée générale du 14 mai

mardi 15 mai 2012

Vendredi 11 mai, le président de l’université a réclamé l’intervention de la police. Ceci est une provocation inédite que l’assemblée générale réunie le 14 mai condamne avec la plus grande fermeté. L’assemblée générale exige la démission de son auteur, le président Pascal Binczak, et la levée des poursuites contre les étudiants. L’assemblée générale dénie toute légitimité aux conseils sortants pour voter les statuts du PRES, qui engage l’avenir de l’université. Sur ces deux points, l’assemblée générale appelle à la grève mardi 15 mai et à une nouvelle assemblée générale à 12h en amphi D.

Plus d’info : Abus de pouvoir : les dérives de la gouvernance des universités depuis la LRU [+ vidéo]

Sur le Web : Source : SLU
Soutenir par un don