Les mensonges des politiques

Platon La République

« C’est donc à ceux qui gouvernent la cité, si vraiment on doit l’accorder à certains, que revient la possibilité de mentir. »

Cette affirmation célèbre l’homme politique cynique prêt à tous les mensonges pour se maintenir, coûte que coûte, au pouvoir  ou pour faire accepter sa vision politique et les décisions qui en découlent.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 2 décembre 2010
par  antonin

Budget MESR : dans sa réponse à Terra Nova, la ministre aggrave son cas

La bataille des chiffres continue concernant le budget 2011 du MESR. Les accusations de la fondation Terra Nova avait poussé le ministère à émettre un communiqué de contre-attaque. Henri Audier répond en attendant une réponse de Terra Nova.

lundi 22 novembre 2010
par  antonin

Après le rapport de « Terra Nova », personne n’aura le droit d’affirmer que le financement de l’ES-R a augmenté d’un seul kopek depuis 2007

Le diagnostic de Terra Nova, un think-tank de centre-gauche, qui vient d’effectuer une étude sur le budget de l’ES-R 2011, en analysant ce qu’ils appellent le « document publicitaire PowerPoint diffusé à la presse et sur le site du ministère »

jeudi 18 novembre 2010
par  antonin

L’illusion par excellence : entre 2007 et 2011, la croissance budgétaire réelle a été négative

Henri Audier revient sur la présentation du Budget 2011 de l’ESR par Valérie Pécresse. Les réalités sont remises en avant.

mercredi 17 novembre 2010
par  antonin

Budget de l’enseignement supérieur et de la recherche 2011 : une présentation insincère pour masquer les promesses non tenues depuis 2007

L’enseignement supérieur et la recherche, assurément des secteurs prioritaires, sont choyés par le budget 2011 à en croire les annonces. En effet, en accord avec la promesse du candidat Sarkozy, 1,8 milliards d’euros viendraient s’ajouter chaque année à la Mission Recherche et Enseignement Supérieur (MIRES). Mais le diable est dans les détails : une lecture attentive des éléments de financement démontre une stagnation de ce budget, à l’exception de l’enseignement privé catholique qui bénéficie d’une augmentation budgétaire de 22 %. L’honnêteté et la transparence faisant défaut, le Parlement doit prendre ses responsabilités pour dénoncer ces annonces insincères.

mardi 2 novembre 2010
par  antonin

Glissement Vieillesse Technicité (GVT) : le pied de nez de Valérie

Assemblée nationale, 26 octobre 2010, Commission des finances élargie, PLF 2011, crédits de la mission Recherche et de la mission Enseignement supérieur (MIRES), questions des rapporteurs, des députés. Réponses de Valérie Pécresse : version écrite. Beaucoup de questions sur des points fort divers. La Ministre est à l’aise, agite volontiers les bras et le stylo, a réponse à tout ; elle connaît ses dossiers et n’hésite jamais sur les chiffres. Un leitmotiv : ”nous avons fait et nous faisons beaucoup financièrement pour la recherche et l’enseignement supérieur”.

jeudi 21 octobre 2010
par  antonin

Le Palmarès des universités de l’insertion des Masters 2007 : la chronique de Pierre Dubois

Suite de la chronique de Pierre Dubois au sujet du palmarès (classement) des universités en terme d’insertion professionnelle des diplômés de master (2007) établi par le MESR. Six billets sont repris. Pierre Dubois démontre les biais de l’enquête, les coup de comm des universités totalement déplacés, .... Du démontage en règle et un appel à l’arrêt du "massacre" généré par ce classement qui finalement ne sert à personne à part à soutenir la communication politique de Pécresse.

mercredi 20 octobre 2010
par  antonin

Insertion. Féliciter Paris Sud 11 ?

Suite de la chronique : “Insertion. Non et non, Valérie !“. Le MESR a mis en ligne aujourd’hui sur son site certains des résultats de la “première enquête nationale d’insertion professionnelle des diplômés de Master“. Pour une fois, Valérie Pécresse n’accompagne pas la publication par des commentaires et c’est heureux. S’est-elle aperçue qu’elle a commis, depuis hier, plusieurs graves erreurs politiques ?

lundi 18 octobre 2010
par  antonin

Insertion. Non et non, Valérie !

Ce blog [de Pierre Dubois] a publié de nombreuses chroniques sur l’insertion professionnelle des diplômés du supérieur (sur Educpros et sur LeMonde.fr). Leur fil conducteur : 1. La connaissance du devenir des diplômés du supérieur par des enquêtes est absolument nécessaire ; la mission des universités inclut bien l’insertion professionnelle. 2. Les résultats doivent être communiqués en toute transparence aux universités, à leurs partenaires, aux étudiants et à leurs familles. 3. Les universités doivent utiliser les résultats de ces enquêtes pour optimiser leur offre de formation et pour éventuellement fermer des diplômes qui n’ont pas de débouchés. 4. La qualité de l’insertion peut et doit être à la base d’un financement - partiel - des universités selon la performance. Mais surtout, il ne faut pas faire n’importe quoi !

mardi 21 septembre 2010
par  antonin

Recherche : Sarkozy voit double

« En 2009, il y a eu 80 implantations de centres de recherche venant de l’étranger. » Nicolas Sarkozy le 3 septembre en Côte d’Or. Intox et désintox dans cet article de cédric Mathiot pour Libé.

mercredi 4 août 2010
par  antonin

CIR : si le député Alain Claeys n’est pas un crétin et si le sénateur Christian Gaudin n’est pas un tricheur, alors c’est que Valérie Pécresse ment effrontément

Au moment où le gouvernement veut faire des économies notamment sur les handicapés, ampute les droits à la retraite des femmes fonctionnaires mères de trois enfants, supprime massivement des emplois publics et continue d’envoyer dans le mur des milliers de jeunes docteurs, il refuse catégoriquement de supprimer les niches fiscales créées par Sarkozy depuis 2007. Pourtant à elles seules, elles représentent 16 à 18 milliards d’euros par an : bouclier fiscal, heures supplémentaires, droits d’héritage, prêts immobiliers, TVA sur la restauration, Crédit d’impôt recherche (CIR), etc. Toutes aussi scandaleuses les unes que les autres, elles représentent 100 milliards de 2007 à 2013. Le déficit au niveau actuel, c’est Sarkozy qui l’a créé.

Agenda

<<

2014

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Geneviève Fioraso lance à Grenoble ses premières initiatives

mercredi 23 mai 2012

C’est aux terres grenobloises que Geneviève Fioraso, nouvelle ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a réservé hier [22 mai 2012] sa première sortie officielle en région. Là même où elle a tissé, durant des années, les mailles de l’écosystème innovant grenoblois. (...)

[Extrait] Résoudre la précarité des techniciens de laboratoire

« Malgré le contexte budgétaire difficile, il faut trouver une solution à la situation précaire de certains personnels de techniciens dont l’expertise est indispensable à leur laboratoire. »

Sur le Web : Source : Le Dauphiné

EU: Presidency seeks to expand Erasmus

Tuesday 6 September 2011

UWN | 04 September 2011 | Issue: 187 | Brendan O’Malley

The Polish presidency of the European Union is planning to expand the Erasmus student and staff exchange programme to non-EU countries on its eastern and southern borders.

Barbara Kudrycka, the Polish Minister for Higher Education, said on Tuesday: "We would very much like to see a widening of the Erasmus-scheme to non-EU countries, not only our Eastern neighbors but also for example the ones in the southern neighbourhood. In my view, the best diplomats for countries are students and scientists."

She was speaking at the 22nd European Students’ Convention in the Polish city of Lazy on Tuesday, a four-day event organised by the European Students Union, the umbrella organisation of 45 national unions of students from 38 European countries.

Kudrycka has previously called for all students from Eastern Partnership countries - Armenia, Azerbaijan, Belarus, Georgia, Moldova and Ukraine - to be given the opportunity of studying in EU countries. (...)

Baroin rabote les opérateurs publics

lundi 13 décembre 2010

Interview de François Baroin, ministre du Budget, par le JDD, 12 décembre 2010

JDD : Le Parlement adoptera cette semaine le budget de l’État pour 2011. Vous devez maintenant mettre en œuvre la rigueur. Quelles seront vos premières décisions ?
Baroin : « Il est très important que l’État commence par montrer l’exemple lui-même. Nous avons engagé la réduction de son train de vie. Je réunis demain les directeurs des 497 opérateurs publics [Pôle emploi, Office national des forêts, Commissariat à l’énergie atomique, musée du Louvre, Météo France…] hors universités, qui doivent pour la première fois en 2011 appliquer les mêmes règles de gestion que l’État. Dès l’an prochain, un départ à la retraite sur deux ne sera pas remplacé. Je propose que leur parc de 17.000 automobiles soit réduit de près de 3.000 véhicules, que leurs achats de fournitures soient progressivement diminués de 10% et que leurs superficies immobilières soient ramenées à 12 m² par agent. Nous leur interdirons par ailleurs de recourir à tout endettement. La rémunération au mérite de leurs dirigeants devra aussi être étendue à toute l’équipe de direction. »

Les laboratoires de recherche "hors universités" devront donc être touchés par la rigueur (CNRS, INSERM, CEA, ...). Ce n’est plus toute l’ESR qui est épargnée par les baisse de budgets mais seulement l’Université.

L’Élysée veut "réduire" les organismes de recherche

jeudi 9 décembre 2010

[Science² |09/12/2010]

Arnold Munnich, le conseiller en sciences de la santé de Nicolas Sarkozy relance l’offensive de l’Élysée contre la recherche publique. Il vient de déclarer,que les organismes de recherche allaient subir « une réduction de leur voilure » et laisser la place aux universités pour conduire la recherche.

Pour ce qui est de réduire la voilure, on sait déjà qu’en 2011 le CNRS va diminuer les dotations aux laboratoires de 11% et sabrer 25 millions d’euros dans les budgets des gros équipements.

(...)

Madame la Ministre, le CNESER ne peut être systématiquement contourné...

jeudi 9 décembre 2010

Lettre flash du Snesup, n° 19, 6 décembre 2010

Madame la Ministre,

Pour la deuxième année consécutive, le débat budgétaire en CNESER plénier n’aura pas lieu en décembre. Est-ce une fois de plus, par presse interposée, que les représentants élus de la communauté universitaire prendront connaissance des montants des dotations aux établissements ? Malgré vos déclarations à l’installation du CNESER nouvellement élu en juin 2007, depuis trois ans et demi, vous attachez un soin tout particulier à minorer le rôle du CNESER, et à déposséder ses élus de leur capacité d’intervention constructive pour le service public d’enseignement supérieur et de recherche.

(...)

Soutenir par un don