La précarité ailleurs

Les news et les annonces sur la précarité "ailleurs" que dans l’enseignement supérieur et la recherche (Éducation Nationale , ...)


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 4 mai 2010
par  antonin

Être employé et toucher un salaire sans jamais avoir signé de contrat ? C’est possible avec le rectorat !

Mlle S. est contractuelle au rectorat de Créteil. Début d’année 2009, elle travaille une quinzaine de jours. L’argent ne lui sera pas versé. Elle n’est pas inquiète, vu les retards connus du rectorat en matière de versement. Parallèlement, elle touche le chômage. Chômage versé non par Pôle emploi mais par le rectorat ; ce dernier fonctionnant en auto assurance. C’est-à-dire que les cotisations ne sont pas versées à Pôle emploi mais au service chômage du rectorat.

samedi 27 février 2010
par  antonin

Un syndrome de la précarité

Alors que les travaux sociologiques et philosophiques sur la souffrance sociale se multiplient, le psychiatre Jean Furtos jette un regard clinique sur les rapports entre santé mentale et précarité. Le syndrome d’auto-exclusion est présenté comme une pathologie de la précarité et consiste en une radicale réduction du fonctionnement psychique. Une leçon qui ne se limite ni à la psychiatrie, ni à l’étude de la précarité.

jeudi 25 février 2010
par  antonin

Le temps partiel subi a des conséquences sur le moral

Les emplois à temps partiel avec un contrat à durée limitée, qui ont tendance à se multiplier en France comme dans de nombreux autres pays depuis environ deux décennies, entraînent une hausse des troubles dépressifs chez les employés. Surtout quand ils ne sont pas choisis.

dimanche 7 février 2010
par  antonin

Pôle emploi et le placement privé : un précaire, ça peut rapporter gros

Le placement privé des chômeurs est désormais installé dans le paysage. Sa réalité concrète a été évoquée lors des premières collaborations du Pôle Emploi avec de grandes entreprises du secteur : Ingeus, Altedia et autres agences d’intérim.

mercredi 3 février 2010
par  antonin

« Je suis prof à 700 euros par mois… »

Ils travaillent comme les autres enseignants mais n’en ont ni le statut ni le salaire. À l’occasion de la journée de manifestations dans l’éducation nationale, plusieurs professeurs non titulaires témoignent de leur situation.

mercredi 20 janvier 2010
par  antonin

Jeunes précaires, un sous prolétariat

Ils mettent entre huit et onze ans à décrocher un CDI. Peu ou pas payés, les jeunes en intérim, CDD ou stagiaires, vivent dans la plus grande précarité. Pour faire pression sur l’ensemble du salariat, gouvernement et patronat tentent de les y maintenir.

lundi 14 décembre 2009
par  antonin

Les profs précaires, ces soutiers de l’enseignement, l’armée de l’ombre

Les professeurs précaires, c’est un peu l’armée de l’ombre de l’enseignement : quand ils sont au tableau, personne ne se doute que leur vie est faite de CDD empilés et d’un salaire minoré par rapport à leurs confrères titulaires. De plus, ils travaillent souvent dans des établissements éloignés et difficiles. Sans parler des vacataires. Le principal syndicat enseignant, le SNES, qui réclame un plan de titularisation, a même créé une section non-titulaires qui permet à ses dirigeants d’obtenir des entrevues dans les rectorats ou au ministère. De la même manière, à l’université, de nombreuses petites mains non-titulaires organisent TD et cours magistraux.

jeudi 19 novembre 2009
par  antonin

Robert Castel : « La précarité est devenue un état permanent »

Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Robert Castel, qui a consacré presque trente années de recherche à la question sociale, estime, face à la généralisation de la précarisation du travail, qu’il faut relever le défi de nouveaux droits attachés à la personne des travailleurs.

dimanche 8 novembre 2009
par  antonin

Le « relationnel » comme pratique & comme croyance

La notion de « relationnel » tend à s’imposer dans le monde du travail pour indiquer ce qui, dans un poste, est susceptible de « valoriser » la personne qui l’occupe. Elle sert à nommer ce qu’un salarié doit savoir faire lorsqu’il n’y a rien dans l’emploi de particulier à valoriser, par exemple lorsqu’il s’agit d’emplois mal payés, sans qualification précise. C’est souvent une manière de rappeler que les employés subalternes se doivent, avant tout, « d’être au service » (d’un patron, des collègues, des clients, etc.). Mais c’est aussi le « presque rien » qui, attaché aux qualités de la personne, agit comme les zéros ajoutés à la droite d’un nombre : il en est le pouvoir multiplicateur, il confère au poste même le plus humble une dimension sociale, « relationnelle », attachée à la personne. Il souligne l’importance des manières de faire et des qualités qui « vont avec » la personne : la confiance, les qualités morales, la présentation, l’éducation, etc. ; bref, tout ce qui ne peut pas faire l’objet d’un contrat de travail mais qui est impliqué, au-delà de la formalisation du contrat, dans le processus de sélection de la main-d’œuvre.

mardi 21 avril 2009
par  JonL

La prime de 500 euros pour des précaires, étudiants-salariés, retraités et allocataires de minima sociaux

Une possibilité de gratter 500€. C’est ridicule mais c’est déjà ça... si vous avez la chance de remplir les 10 000 conditions nécessaires à son obtention !

Agenda

<<

2014

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

[Sweden] New legislation to help foreign postgraduates stay on

Sunday 27 April

On 1 July this year, new legislation will come into force in Sweden that includes measures which will make it considerably easier for foreign doctoral candidates and students to stay and work in the country after graduating.

An agreement between the outgoing Alliance government and the Swedish Green party will secure a majority vote for the proposal in the parliament. (...) – University World News, by Jan Petter Myklebust, 21 March 2014 Issue No:312

On the Web : Full news here

US : Dwindling tenure posts

vendredi 18 avril

Tenure is dying out at US universities.

The proportion of non-tenure-track and non-tenured faculty posts continues to rise across all US institutions, finds a report by the American Association of University Professors (AAUP) in Washington DC. Losing Focus : The Annual Report on the Economic Status of the Profession, 201314 surveyed 1,159 public and private US institutions and found that the overall proportion of assistant professors in non-tenure-track posts was 23.4 for 201314, compared with 20.8 in 201011. Dwindling tenured and tenure-track posts threaten the ability of scientists to conduct research without interference from funders or administrators, says John Curtis, the report’s lead author and director of research and public policy for the AAUP. - Nature, 508, 277, 09 April 2014

Sur le Web : Read on nature.com

Les coupes budgétaires pèsent sur la recherche académique américaine

jeudi 12 décembre 2013

Aux USA, les répercussions des coupes budgétaires fédérales pour la recherche académique sont bien visibles selon une études récentes :

  • moins de place pour les étudiants dans les labos (stages, doctorat, ...) : - 31% ;
  • moins de CDD à temps partiel : -30% ;
  • moins de postdoctorants : - 24% ;
  • moins de postes fixes dans 22% des cas.

Une recherche académique en récession aux USA...

Étudiants étrangers : la sénatrice Dominique Gillot dépose une proposition de loi visant à améliorer leurs conditions d’accueil et de séjour

vendredi 15 février 2013

« Il n’est (?) ni dans l’intérêt des pays d’origine, ni dans le nôtre, de renvoyer chez eux les étrangers dès la fin de leurs études. Au contraire, c’est après au moins une première expérience professionnelle que ces diplômés pourront, à leur retour chez eux ou à l’international, mettre à profit les compétences acquises en France et en faire la promotion. » Voilà ce qu’écrit Dominique Gillot, sénatrice (PS) du Val d’Oise, dans l’exposé des motifs de la proposition de loi relative à l’attractivité universitaire de la France qu’elle dépose mardi 12 février 2013.

« Droit illimité au séjour » pour les diplômés d’un doctorat français. Dans son article 4, la proposition de loi « crée un droit illimité au séjour en France pour tout diplômé d’un doctorat obtenu en France, à qui la carte ’compétences et talents’ est délivrée sur sa demande ». Il est précisé que « cette disposition a vocation à favoriser les échanges entre les pays d’origine et la France, permettant de développer une coopération économique continue, enrichissante, sans pillage des cerveaux des pays émergents ».

Titularisations loi Sauvadet : du nouveau ?

vendredi 23 novembre 2012
  • Reçu ce jour sur la liste SLR-débats -
    Selon l’AEF (dépêche n° 174978 du 22/11, extraits) :
  • « Le MESR « a obtenu les moyens de créer une voie supplémentaire et réservée d’accès à la fonction publique. En 2013, plus de 2 000 personnes pourront en bénéficier », se réjouit Geneviève Fioraso, ministre de l’ESR, dans un communiqué mercredi 21 novembre 2012, après avoir reçu « les organisations syndicales représentatives dans l’enseignement supérieur et la recherche pour leur annoncer le plan d’action ministériel pour la résorption de l’emploi précaire ». Cette réunion faisait suite au comité technique ministériel du 6 novembre dernier, qui n’avait pas pu se tenir faute de quorum : la CGT, la FSU et FO avaient en effet refusé de siéger pour protester contre les modalités de titularisation des contractuels retenues par le MESR
  • La ministre rappelle que le recensement effectué fait état de 8 400 précaires à ce jour dans les universités et de 1 400 dans les organismes de recherche. Elle se donne « pour objectif de conduire le plan de titularisation en quatre ans ». « En complément, les nouvelles orientations de l’ANR (Agence nationale pour la recherche) vont contribuer à diminuer le flux de nouveaux CDD. En particulier, aucun projet scientifique ne pourra être financé s’il repose à plus de 30 % sur le travail d’agents non titulaires ». »
Sur le Web : Lire la suite sur SLR
Soutenir par un don