Poster un commentaire à la suite de l'article...

lundi 7 février 2005
par  antonin

Vers un statut d’intermittent de la recherche.

S’il y a un fait marquant à relever dans le champ de la recherche en sciences sociales, c’est bien l’émergence d’une force de travail intermittente. Alors que, de tradition, l’activité de recherche dans ce secteur s’exerçait dans le cadre d’une salarisation stable, à plein temps et avec une garantie d’emploi (fonctionnaire ou contractuel de la fonction publique), et que l’immense majorité des chercheurs de ce secteur étaient salariés par deux organismes, le C.N.R.S. et l’Université, les années quatre-vingt ont révélé qu’une nouvelle force de travail intellectuelle était en train de se constituer dans ce secteur de la recherche - une force de travail intermittente et qui échappe en partie aux circuits de recrutement traditionnels.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Soutenir par un don