Collectif PAPERA

La précarité et le chômage sont devenus des outils de gestion économique dans tous les domaines de la société. Nous, travailleurs invisibles, précaires et statutaires de l’enseignement supérieur ou de la recherche (ESR), n’y échappons pas. (...) Lire la suite de la présentation du collectif.

Le site du collectif PAPERA est conçu comme une plateforme participative :

  • d’information à travers un suivi de l’actualité en France et ailleurs, des communiqués des acteurs de l’ESR, ainsi que des investigations sur la précarité en France ;
  • des fiches pratiques pour les précaires (doctorants, docteurs, vacataires, ... ;
  • de collecte de témoignages car la précarité est rarement dévoilée au grand jour malgré les grandes difficultés que rencontrent de nombreux précaires de l’ESR ;
  • de mobilisation via nos appels à manifester, à agir ou nos dossiers de lutte ;
  • d’échanges, grâce à des forums de discussion associés à tous les articles et la possibilité de contribuer vous même dans notre Tribune libre ;
"Vous ne le ferez pas à notre place et nous ne le ferons pas sans vous !"

Articles les plus récents

jeudi 16 février 2017
par  antonin

The hidden costs of a career in scientific research

Does a career in science select against those unable to afford frequent relocation, unpaid work and short-term contracts ?

lundi 13 février 2017
par  antonin

Nominations à l’université : le cri d’alarme d’un chercheur lyonnais

Alors que le tribunal administratif vient de reconnaître que sa candidature à un poste de professeur à Sciences Po Lyon avait été écartée de manière irrégulière, Fabrice Balanche tire la sonnette d’alarme sur les processus de nomination à l’université.

Friday 10 February 2017
by  antonin

Universities are using casual contracts to put profit before people

There is a place for casualised work in academia but it is becoming so widespread that talent is being driven away, and both staff and students suffer

dimanche 5 février 2017
par  Régine BRUNEAU-SUHAS

Lettre ouverte

En ce jour du 21 janvier 2017, le lendemain de l’investiture de Donald Trump aux USA, je reçois la notification d’un arrêt décidant de rejeter ma requête déposée auprès de la Cour administrative d’appel de Bordeaux. De quoi s’agissait-il ?

Friday 3 February 2017
by  antonin

Nottingham academic on casual contract: ’I had more rights as a binman’

More than half of academics in the UK are on an insecure contract. Here, two lecturers speak of their struggle to make ends meet

mercredi 1er février 2017
par  antonin

Bac + 8 option précarité

Des collectifs d’enseignants-chercheurs se mobilisent contre la précarisation dans les facs françaises, devenue un véritable mode de gestion, et dénoncent un système à bout de souffle.

mardi 31 janvier 2017
par  antonin

The price of doing a postdoc

For the overwhelming majority of Ph.D. holders who do not become tenured professors, spending time as a postdoc comes at a hefty price. Compared with peers who started working outside academia immediately after earning their degrees, ex-postdocs make lower wages well into their careers, according to a study published today in Nature Biotechnology.

lundi 23 janvier 2017
par  Anonyme

Verdict du procès intenté à Sophie Perrin par Lyon 2 en Chambre de la presse

Verdict de l’ "Affaire Sophie Perrin" dont nous parlions le 20 février 2016

Monday 16 January 2017
by  antonin

Universities accused of ’importing Sports Direct model’ for lecturers’ pay

In the latest in a series on the UK’s increasingly precarious world of work, we reveal how many institutions are charging higher student fees while more than half of lecturers are on non-permanent or hourly-paid contracts

dimanche 15 janvier 2017
par  antonin

Ma thèse en 252 288 000 secondes

Cinq, six, voire parfois près de dix ans. Les doctorants en sciences humaines et sociales passent en moyenne deux fois plus de temps à finir leur thèse qu’en sciences dites « dures ». Une persévérance indispensable pour décrocher le précieux sésame, porte d’entrée vers l’enseignement supérieur et le monde de la recherche. Et permettre à la France de conserver sa place parmi les leaders de la recherche mondiale.

Friday 13 January 2017
by  antonin

I landed my dream PhD – and it turned into a nightmare

Cutting-edge research, international collaboration and full funding: the project sounded too good to be true. It was.

dimanche 8 janvier 2017
par  antonin

Quand la nouvelle génération de chercheurs français passe son temps à Pôle emploi et en contrats précaires

La France compte environ 60 000 doctorants : de jeunes chercheurs qui travaillent pendant plusieurs années à une thèse, en biologie, en sciences politiques, en mathématiques ou en droit. Mais leur avenir et celui de leur travail de recherche sont compromis : une grande précarité règne.

Saturday 7 January 2017
by  antonin

Part-time lecturers on precarious work: ’I don’t make enough for rent’

Three university lecturers speak out about the professional and personal impact of casualised academic contracts

jeudi 8 décembre 2016
par  antonin

Circulaire d’application 16 c-1 décret n°2016-1773 (doctorants contractuels)

Application des dispositions du décret n° 2009-464 du 23 avril 2009 relatif aux doctorants contractuels des établissements publics d’enseignement supérieur ou de recherche, dans sa version modifié par le décret n°2016-1173

mercredi 7 décembre 2016
par  antonin

New report lays bare endemic use of insecure contracts in UK universities

The reliance of UK universities on insecure contracts, including zero-hours contracts, is laid bare in a new report from UCU published today

Albums les plus récents

  • Consulter cet album

    PhD Comics de Jorge Cham

    Décembre 2011
    par  antonin

    Depuis quelques années déjà, Jorge Cham nous fait rire sur le déroulement du doctorat. Une condition de vie et de travail des doctorants pris sous l’angle de l’humour parfois grinçant voire décalé mais que certains (ex-)doctorants trouveront peu éloigné de leur propre vécu de thésards…

  • Consulter cet album

    PhD Comics de Jorge Cham (archive)

    Décembre 2010
    par  antonin

    Depuis quelques années déjà, Jorge Cham nous fait rire sur le déroulement du doctorat. Une condition de vie et de travail des doctorants pris sous l’angle de l’humour parfois grinçant voire décalé mais que certains (ex-)doctorants trouveront peu éloigné de leur propre vécu de thésards...

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

C. Villani : "on arrive à se sentir étouffé"

dimanche 5 février

[Interview de C. Villani, The Conversation, 30/01/2017]
Revenons en France avec une question beaucoup plus terre à terre : un jeune docteur en mathématique qui vient d’enchaîner un ou deux postdoc à l’étranger décroche un poste de chargé de recherche ou de maître de conférence. Il débute alors sa carrière avec un salaire de 1 800 euros net par mois. Comment qualifier cette situation et comment l’améliorer pour créer des vocations ?

C.V. : Malgré ce salaire peu reluisant, le statut du CNRS reste attractif pour sa grande liberté. Si l’on veut garder son attrait à la profession, il est important de travailler sur le reste : en premier lieu, limiter les règles, les contraintes, les rapports. Je donnerai un exemple parmi quantité : le CNRS vient de décider qu’il refuse tout remboursement des missions effectuées dans un contexte d’économie partagée : pas de remboursement de logement Airbnb, ni de trajet BlaBlaCar… De petites contraintes en petites contraintes, on arrive à se sentir étouffé. Le simple sentiment d’être respecté et de ne pas avoir à lutter pour son budget, par ailleurs, pourra jouer beaucoup. Par ailleurs, il est certain qu’une revalorisation salariale ou d’autres avantages pour les débuts de carrière seront bienvenus.

Meilleurs voeux 2017 !

vendredi 6 janvier

Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année ! Que vos projets se réalisent et que votre précarité se résorbe très vite.

N’hésitez à venir participer au site en proposant des articles, des témoignages (anonymes ou non), des coups de gueule ou des propositions (c’est par ici).

Il ne reste que quelques dizaines d’euros à récolter pour finir la campagne 2017 de dons pour pouvoir continuer l’aventure cette année comme nous le faisons depuis 2008 !

Les universités vont continuer à geler des postes en 2017

lundi 28 novembre 2016

La crise budgétaire des universités françaises continue depuis leur passage à l’ "autonomie" avec comme conséquence directe l’utilisation de la masse comme variable d’ajustement. Comment diminuer la masse salarial ? Embaucher des contractuels au lieu de titulaires, demander et ne pas payer des heures supplémentaires aux enseignants-chercheurs titulaires, supprimer des postes d’ATER et des contrats doctoraux ou encore geler des postes. Mais que signifie "geler des postes" ? Il s’agit de ne pas ouvrir à candidature des postes de titulaires ouverts par le ministères. Depuis 2009, 11.000 postes ont été gelés dans les universités dont 1200 les cinq dernières années. En 2017, ce processus continuera dans de nombreuses universités : Paris 1, Toulouse Paul Sabatier, Reims, Paris-Est Créteil, Dijon, Orléans, Brest, Paris 8, Bordeaux 3, Artois, Bretagne-Sud, Lyon 3, Limoges, Pau, Paris-Est Marne-la-Vallée.

Le vieux lion est mort

vendredi 14 octobre 2016

C’est avec grande tristesse que nous apprenons la disparition d’Henri-Edouard Audier. Henri était un pilier dans la lutte pour défendre l’Enseignement supérieur et la recherche en France. Cette pugnacité dont il faisait preuve était accompagnée d’une précision dans ses propos grâce à sa grande connaissance des rouages du système. Par son admirable travail d’analyse, il nous a permis de nous défendre avec rigueur contre les effets de communication et de manipulation des différents gouvernements. Il pouvait analyser d’un côté des chiffres budgétaires de tout l’ESR avec une admirable précision et d’un autre côté soutenir la cause des précaires de la recherche. Nous n’oublierons jamais le soutien qu’il a apporté à PAPERA et de sa grande prévenance lors de nos différentes discussions avec lui. Il nous manquera à tous.

A lire le Texte d’Alain Trautmann

EFiGiES lance une enquête sur la jeune recherche non statutaire face à la parentalité

mercredi 4 mai 2016

L’association EFiGiES lance une enquête sur la jeune recherche non statutaire face à la parentalité.

Comment concilier le fait d’attendre un enfant ou d’être parent quand on est en thèse ou en recherche de poste ? Quelles difficultés spécifiques voient le jour à cette occasion ? Comment l’institution académique prend-elle en charge (ou non) les jeunes chercheur.e.s confronté.e.s à ces situations ?

Ces questions nous paraissent d’autant plus d’actualité dans le contexte de la mobilisation collective contre la précarité dans l’enseignement supérieur et la recherche, précarité touchant particulièrement les femmes et les jeunes chercheur.e.s, en abordant une problématique qui nous semble encore peu étudiée.

Pour cela, nous avons élaboré un questionnaire qui s’adresse à tou.te.s celles et ceux qui se sentent concerné.e.s, qui sont en thèse en France ou l’ont été

Y répondre vous prendra une vingtaine de minutes.

Si vous désirez davantage de renseignements sur cette enquête, vous pouvez nous écrire à : contact.efigies gmail.com

N’hésitez pas à faire circuler ce questionnaire dans vos réseaux et auprès de vos connaissances, en particulier si elles ont quitté le milieu de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Soutenir par un don