Décret n° 2010-1526 du 8 décembre 2010 modifiant le décret n° 91-259 du 7 mars 1991 relatif au congé dont peuvent bénéficier, pour exercer les fonctions d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche ou de moniteur, les professeurs stagiaires relevant de certains corps de personnels enseignants du second degré

mercredi 8 décembre 2010
par  antonin

JORF n°0287 du 11 décembre 2010, texte n° 27

Décret n° 2010-1526 du 8 décembre 2010 modifiant le décret n° 91-259 du 7 mars 1991 relatif au congé dont peuvent bénéficier, pour exercer les fonctions d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche ou de moniteur, les professeurs stagiaires relevant de certains corps de personnels enseignants du second degré

NOR : MENH0925886D



Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’État ;
Vu le décret n° 90-680 du 1er août 1990 modifié relatif au statut particulier des professeurs des écoles ;
Vu le décret n° 91-259 du 7 mars 1991 relatif au congé dont peuvent bénéficier, pour exercer les fonctions d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche ou de moniteur, les professeurs stagiaires relevant de certains corps de personnels enseignants du second degré ;
Vu le décret n° 92-1189 du 6 novembre 1992 modifié relatif au statut particulier des professeurs de lycée professionnel ;
Vu le décret n° 94-874 du 7 octobre 1994 modifié relatif aux dispositions communes applicables aux stagiaires de l’État et de ses établissements publics ;
Vu le décret n° 2009-464 du 23 avril 2009 relatif aux doctorants contractuels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ;
Vu l’avis du comité technique paritaire ministériel du ministère de l’éducation nationale en date du 16 décembre 2009 ;
Le Conseil d’État (section de l’administration) entendu,

Décrète :

 
Article 1

Dans l’intitulé du décret du 7 mars 1991 susvisé, le mot : « moniteur » est remplacé par les mots : « doctorant contractuel » et les mots : « de certains corps de personnels enseignants du second degré » sont remplacés par les mots : « du ministre de l’éducation nationale ».

 
Article 2

L’article 1er du même décret est modifié ainsi qu’il suit :
1° Le premier alinéa est remplacé par les dispositions suivantes :
« Les professeurs agrégés de l’enseignement du second degré stagiaires, les professeurs certifiés stagiaires, les professeurs d’éducation physique et sportive stagiaires, les professeurs de lycée professionnel stagiaires et les professeurs des écoles stagiaires peuvent bénéficier sur leur demande d’un congé sans traitement pour exercer les fonctions d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche ou celles de doctorant contractuel régies respectivement par le décret du 7 mai 1988 susvisé et le décret n° 2009-464 du 23 avril 2009 relatif aux doctorants contractuels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. » ;
2° Le deuxième alinéa est complété par les mots : « sous réserve des dispositions de l’article 4 du présent décret » ;
3° Après le deuxième alinéa, il est inséré un troisième alinéa ainsi rédigé :
« Le congé ne peut être accordé qu’aux doctorants contractuels qui exercent un service d’enseignement. » ;
4° Au dernier alinéa, le mot : « moniteur » est remplacé par les mots : « doctorant contractuel » et les mots : « dans le premier cas et trois ans dans le second » sont supprimés.

 
Article 3

A l’article 2 du même décret, les deuxième, troisième et quatrième alinéas sont remplacés par les dispositions suivantes :
« Les services accomplis, pendant la durée du congé, en qualité d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche sont réputés avoir été accomplis pour leur totalité, dans la limite de la durée réglementaire du stage, en qualité de professeur stagiaire.
« Les services d’enseignement accomplis, pendant la durée du congé, en qualité de doctorant contractuel sont pris en compte, à l’exclusion des heures de cours, dans la limite de la durée réglementaire du stage, en qualité de professeur stagiaire, à condition qu’ils équivalent au moins à 128 heures de travaux dirigés ou pratiques. »

 
Article 4

L’article 4 du même décret est modifié ainsi qu’il suit :
1° Le premier alinéa est remplacé par les dispositions suivantes : « Pour l’avancement des professeurs agrégés de l’enseignement du second degré, des professeurs certifiés, des professeurs d’éducation physique et sportive, des professeurs de lycée professionnel et des professeurs des écoles, les services d’enseignement accomplis, pendant la durée du congé, en qualité d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche ou en qualité de doctorant contractuel sont pris en compte selon les modalités suivantes : » ;
2° Aux 2° et 3°, les mots : « moniteur » et : « moniteurs » sont remplacés respectivement par les mots : « doctorant contractuel » et : « doctorants contractuels » ;
3° Le dernier alinéa est supprimé.

 
Article 5

Les professeurs stagiaires qui ont obtenu un congé sans traitement pour exercer les fonctions de moniteur de l’enseignement supérieur antérieurement à la publication du présent décret en conservent le bénéfice pour la durée de leur engagement restant à courir. Leur situation demeure régie par les dispositions du décret du 7 mars 1991 susvisé dans sa rédaction antérieure à l’entrée en vigueur du présent décret.

 
Article 6

Le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État, porte-parole du Gouvernement, et le secrétaire d’État auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État, chargé de la fonction publique, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 8 décembre 2010.

François Fillon

Par le Premier ministre :

Le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative,

Luc Chatel

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État, porte-parole du Gouvernement,

François Baroin

Le secrétaire d’État auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État, chargé de la fonction publique,

Georges Tron


A lire sur legifrance.gouv.fr


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2014

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Une proposition de loi pour abroger la LRU déposée au Sénat

dimanche 27 mai 2012

Une proposition de loi a été enregistrée à la Présidence du Sénat le 23 mai 2012. Cette loi ne comprend qu’un seul article qui abroge la loi n° 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (LRU).

Motifs (Extraits) : La loi n° 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) a contribué à détruire les fondements du système éducatif français par la mise en concurrence des universités et des étudiants. (...) La présente proposition de loi qu’il vous est proposé d’adopter vise donc à supprimer une loi qui, loin de répondre aux besoins des universités, a définitivement rompu avec la vision républicaine de l’enseignement supérieur.

Soutenir par un don