Budgets : boucher les trous !

Blog Histoires d’Université de Pierre Dubois | 1 août 2011
samedi 6 août 2011
par  antonin
4 votes

Les Conseils d’administration (CA) des universités ont eu, avant les vacances d’été, une première discussion sur le budget 2012. Ils savent qu’à l’automne ils devront voter un budget en équilibre ou le rejeter. Ce sera fort difficile. En situation de responsabilités et compétences élargies (30 chroniques sur les RCE), ils devront trouver des solutions pour faire des économies, pour “boucher les trous”. L’autonomie n’est pas une sinécure ! Les RCE, ce n’est pas du gâteau ; c’est du pain noir !

Dans cette université passée aux RCE début 2011, le CA du début juillet n’a pu que constater une situation budgétaire fort délicate. Les solutions pour passer le cap de la fin de l’année et pour pouvoir voter un budget 2012 en équilibre sont présentées par les Services. Le compte-rendu du CA ne dit pas si le climat des discussions a été tendu.

Compte-rendu du CA en ligne sur le site de l’université. Budget 2011. ”Le CA a été informé de la situation de l’exécution de la masse salariale 2011 à l’occasion du premier débat devant le CA début mars, une prévision de déséquilibre de 289.000 euros avait été envisagée. L’équipe présidentielle avait présenté des hypothèses d’actions correctrices nécessaires au rétablissement de l’équilibre. Certaines de ces mesures ont été mises en œuvre comme le gel de postes ou la réduction des moyens consacrés au recrutement de professeurs invités. D’autres avaient été annoncées et suspendues à l’observation de l’évolution de la situation”.

“A ce jour, du fait de la mise en œuvre des premières mesures, le déséquilibre attendu s’établit à 204.000 euros. Monsieur le Président a présenté aux membres du CA les modalités de compensation de ce déséquilibre : affectation de la part complémentaire du bonus quinquennal (120.000 euros), non consommation estimée du PRL 2010/2011 (100.000 euros), mobilisation des crédits de fonctionnement actuellement non affectés (50.000 euros). Dans ce nouveau contexte, les autres mesures envisagées (notamment la diminution du nombre de contrats doctoraux) ne seront donc pas mises en œuvre sur l’exercice 2011″.

Budget 2012. “Le CA a également abordé sans vote le débat d’orientation budgétaire de l’exercice 2012. Tiré à la hausse par l’augmentation attendue des dépenses de masse salariale et par l’augmentation de la dotation aux amortissements induite par l’importance de nos derniers investissements sur fonds propres, le déséquilibre entre les prévisions de recettes et les prévisions de dépenses est estimé à 1,4 million d’euros“.

“Monsieur le VP CA a présenté un projet, qui intègre une anticipation de non réalisation de l’intégralité de l’offre de formation prévisionnelle, visant d’une part à adopter des mesures de maîtrise de la masse salariale (taux d’occupation et modalités d’occupation des emplois), et d’autre part, à solliciter un nouveau prélèvement sur le fonds de roulement (estimé à 500.000 euros pour les dépenses de fonctionnement et à 500.000 euros pour les dépenses d’investissement). L’équipe présidentielle a dénoncé solennellement le manque de moyens délégués par le Ministère pour le fonctionnement “normal” de notre établissement”. Et quand le fonds de roulement aura atteint son minimum incompressible, que fera l’université ? Elle annoncera un défaut de paiement ?


Lire sur le Blog Histoires d’Universités


Commentaires

Agenda

<<

2014

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

US : Dwindling tenure posts

vendredi 18 avril

Tenure is dying out at US universities.

The proportion of non-tenure-track and non-tenured faculty posts continues to rise across all US institutions, finds a report by the American Association of University Professors (AAUP) in Washington DC. Losing Focus : The Annual Report on the Economic Status of the Profession, 201314 surveyed 1,159 public and private US institutions and found that the overall proportion of assistant professors in non-tenure-track posts was 23.4 for 201314, compared with 20.8 in 201011. Dwindling tenured and tenure-track posts threaten the ability of scientists to conduct research without interference from funders or administrators, says John Curtis, the report’s lead author and director of research and public policy for the AAUP. - Nature, 508, 277, 09 April 2014

Sur le Web : Read on nature.com

Les coupes budgétaires pèsent sur la recherche académique américaine

jeudi 12 décembre 2013

Aux USA, les répercussions des coupes budgétaires fédérales pour la recherche académique sont bien visibles selon une études récentes :

  • moins de place pour les étudiants dans les labos (stages, doctorat, ...) : - 31% ;
  • moins de CDD à temps partiel : -30% ;
  • moins de postdoctorants : - 24% ;
  • moins de postes fixes dans 22% des cas.

Une recherche académique en récession aux USA...

Étudiants étrangers : la sénatrice Dominique Gillot dépose une proposition de loi visant à améliorer leurs conditions d’accueil et de séjour

vendredi 15 février 2013

« Il n’est (?) ni dans l’intérêt des pays d’origine, ni dans le nôtre, de renvoyer chez eux les étrangers dès la fin de leurs études. Au contraire, c’est après au moins une première expérience professionnelle que ces diplômés pourront, à leur retour chez eux ou à l’international, mettre à profit les compétences acquises en France et en faire la promotion. » Voilà ce qu’écrit Dominique Gillot, sénatrice (PS) du Val d’Oise, dans l’exposé des motifs de la proposition de loi relative à l’attractivité universitaire de la France qu’elle dépose mardi 12 février 2013.

« Droit illimité au séjour » pour les diplômés d’un doctorat français. Dans son article 4, la proposition de loi « crée un droit illimité au séjour en France pour tout diplômé d’un doctorat obtenu en France, à qui la carte ’compétences et talents’ est délivrée sur sa demande ». Il est précisé que « cette disposition a vocation à favoriser les échanges entre les pays d’origine et la France, permettant de développer une coopération économique continue, enrichissante, sans pillage des cerveaux des pays émergents ».

Titularisations loi Sauvadet : du nouveau ?

vendredi 23 novembre 2012
  • Reçu ce jour sur la liste SLR-débats -
    Selon l’AEF (dépêche n° 174978 du 22/11, extraits) :
  • « Le MESR « a obtenu les moyens de créer une voie supplémentaire et réservée d’accès à la fonction publique. En 2013, plus de 2 000 personnes pourront en bénéficier », se réjouit Geneviève Fioraso, ministre de l’ESR, dans un communiqué mercredi 21 novembre 2012, après avoir reçu « les organisations syndicales représentatives dans l’enseignement supérieur et la recherche pour leur annoncer le plan d’action ministériel pour la résorption de l’emploi précaire ». Cette réunion faisait suite au comité technique ministériel du 6 novembre dernier, qui n’avait pas pu se tenir faute de quorum : la CGT, la FSU et FO avaient en effet refusé de siéger pour protester contre les modalités de titularisation des contractuels retenues par le MESR
  • La ministre rappelle que le recensement effectué fait état de 8 400 précaires à ce jour dans les universités et de 1 400 dans les organismes de recherche. Elle se donne « pour objectif de conduire le plan de titularisation en quatre ans ». « En complément, les nouvelles orientations de l’ANR (Agence nationale pour la recherche) vont contribuer à diminuer le flux de nouveaux CDD. En particulier, aucun projet scientifique ne pourra être financé s’il repose à plus de 30 % sur le travail d’agents non titulaires ». »
Sur le Web : Lire la suite sur SLR

Ouverture et répartition des 1000 emplois créés dans l’ESR

lundi 19 novembre 2012

Une cinquantaine d’universités se voit dotée de d’effectifs supplémentaires d’enseignants-encadrants pour 2013. Dans une lettre aux membres du CNESER, Simone Bonnafous, Directrice générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle (DGESIP), délivre leur répartition.

Soutenir par un don